RDC-Présidentielle : Shadary dans le Grand Équateur, de l'émotion

 Publié le 07/12/2018 à 14h04

RDC-Présidentielle : Shadary dans le Grand Équateur, de l'émotion

Il était accueilli par les symboliques du pouvoir ancestral : un bouclier et une lance. Ces sont les autorités coutumières qui les ont mises entre ses mains.

Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la majorité au pouvoir, venait d'atterrir jeudi 06 décembre à Boende, chef-lieu de la Tshuapa - cette autre province du Nord-Ouest de la RDC. Avant de clôturer sa campagne dans le Grand Equateur par la ville de Mbandaka, le même jour.

Reçu par le gouverneur de la province de la Tshuapa et ses collaborateurs, mais également par d'autres notables de cette province, Shadary a vite voulu s'adresser à ce grand public, de congolais venus de recoins de Boende pour l'entendre.

Les infrastructures devant abriter les services de l'Etat dans cette nouvelle Province,  les routes, les écoles, un stade moderne de football, les emplois des jeunes, la lutte contre la corruption, les institutions supérieures et universitaires à construction et l'appel à la vigilance tous azimuts pour sécuriser le processus électoral... ont été au centre de ses engagements une fois élu Président de la République Démocratique du Congo.

Direction Mbandaka

C'est une ville de Mbandaka hospitalière comme jamais qui a accueilli le candidat du FCC, Ramazani Shadary.
Au bas de la passerelle pour le saluer, le Gouverneur de l'équateur, Bobo, l'honorable Zoé Kabila, le Vice-Premier Ministre, Ministre des transports et communication, José Makila Sumanda, le Ministre d'État à la fonction publique, Michel Bongongo, le vice-ministre aux PTNTIC, Omer Engwake...

Une impressionnante caravane motorisée a conduit le candidat du Fcc de l'aéroport au stade de mbandaka où il a tenu un grand meeting devant des foules qui ont bravé la pluie.

« De l'électricité et l'eau aux emplois pour les jeunes, la question des frais académiques à réduire, les routes et les stades à construire, les corrupteurs et corrompus à mettre dans les cachots, la gratuité de l'enseignement primaire... » Shadary a parcouru tous les défis que rencontrent les axes de son programme de campagne. Il a invité également les jeunes à sécuriser le processus électoral et le patrimoine de la Ceni.

La rédaction 

Articles similaires