Mont-Amba : Louis D'or Balekelayi aux pieds du Christ 

 Publié le 03/12/2018 à 03h00

Mont-Amba : Louis D'or Balekelayi aux pieds du Christ 

Lui, jaugeant le poids de la Religion dans le pays, espère militer une fois au parlement sur la création d'un ministère des confessions religieuses qui aura pour objets, entre autres, « le renforcement de la liberté religieuse ».

Le candidat aux législatives nationales dans le Mont-Amba, Louis D'or Balekelayi - numéroté 317 -, et son épouse maman Rose, tous deux chrétiens convaincus, s'étaient rendus ce 02 décembre au culte, comme tous les dimanches. Balekelayi a vu au passage les mains du principal pasteur du centre évangélique la Résurrection, Dominique Ngoy, se poser sur lui.

La Résurrection est l'une des influentes communautés chrétiennes de la capitale congolaise. Elle compte de milliers de fidèles. Sa direction générale est localisée à Lemba, dans le Mont-Amba. Balekelayi y est connu comme un régulier frère. Au cours du culte du dimanche, célébré par Dominique Ngoy, il a été présenté aux chrétiens et surtout, l'église a prié pour lui.

Appelé à adresser un mot à l'assemblée, ses pas tranquilles vers l'autel se heurtaient à une envolée de son slogan de campagne repris en chœur par les fidèles présents : « Trop c'est trop ! »

« Il comprend désormais que le message a circulé. Et ce n'était pas une erreur de faire de la cause religieuse une de ses luttes primordiales », tranche un de ses collaborateurs.

La rédaction 

Articles similaires