Mont-Amba : appeler une victoire par son nom, 317 

 Publié le 29/11/2018 à 18h42

Mont-Amba : appeler une victoire par son nom, 317 

Regard sur un candidat que la conscience humaine pousse à voter.

Allons, fixons la carte ci-dessus et revoyons la scène, elle date d'il y a plusieurs mois : un homme brun légèrement excentré à droite, visage mi-masqué par un cache-nez, vêtu d'un gilet orange qui laisse entrevoir un t-shirt blanc marqué de sa propre effigie, deux mains gantées... Il se tint à la limite d'un monticule d'ordures, sa brigade de salubrité a l'arrière-plan... 

Focus. Louis D'or Balekelayi n'a que 48 ans. Et pourtant il a déjà marqué positivement la profession journalistique et voit les portes de la politique s'ouvrir. Il a été candidat à la députation nationale en 2006, il est revenu en 2018 dit-il, « après avoir entendu les cris de pleurs de ses compatriotes ». Il est candidat aux législatives nationales et la commission électorale lui a octroyé un numéro - 317. 

L'un de meilleurs journalistes congolais de ces deux dernières décennies...
Prenez : probe, crédible et talentueux, détenteur de nombreux diplômes universitaires, exceptionnel vu la qualité de ses prestations audiovisuelles et la profondeur de sa culture... 

Il n'a pas eu du mal à se faire une solide équipe constituée de membres de sa fondation et n'hésite jamais a sauter, en personne, sur le terrain pour opérer et renforcer la familiarité qu'il a su créer au fil des ans avec les résidants de la circonscription de Mont-Amba : la photo dessus comme élément de preuve. 
Retenez : sa prochaine victoire sera définie comme la plus grande sanction, jamais infligée aux députés sortants, de toute l'histoire des législatives nationales dans le pays. 

Tony-Antoine Dibendila

Articles similaires